ASSOCIATION LA FORET NOURRICIERE

Permaculture et ecosystemes comestibles

LE DESIGN ET LA ZONE 00

La majorité des projets collectifs disparaissent corps et bien avant cinq ans. Ils se dissolvent de façon prématurée ou dégénèrent dans un rapport conflictuel qui peut transformer un doux rêve en un rude cauchemar. Pour éviter ce scenario, il faut sonder et soigner le monde intérieur, la zone 00. Témoignage.

 

De 50 à 98 % des projets collectifs (association, entreprise, famille, communauté, groupement foncier agricole, société civile immobilière)échouent à cause de déséquilibres inhérents à la culture, à la vision du monde, à la direction de pensée, aux organisations et aux actes qui dominent aujourd’hui.

 

Ils ne se réalisent pas ou dysfonctionnent en raison de conflits structurels, d’un manque d’efficacité dans la communication, de la non prise en compte des besoins des individus et des structures et de la façon de les combler, de l’incapacité à gérer les conflits de façon positive et d’une inefficacité dans l’organisation collective et individuelle qui génèrent peur, manque, frustration et conflits interminables. En général, c’est toujours la faute des autres.

 

Monde intérieur

 

Un principe de design est de ne pas gaspiller son énergie grâce au zonage. Il consiste à distribuer les activités en fonction de leur fréquence.

La zone 0 est la maison (la plus fréquentée par les occupants du lieu) ;

la zone 1 son contour, où l’on place les plantes à tisanes et les légumes ou semis fragiles ;

la zone 2 le jardin avec les poules ;

la zone 3 les grandes cultures, le verger ;

la zone 4 le bois de chauffage et le pâturage ;

la zone 5 le monde sauvage où l’on ne met pas les pieds.

 

Puis est apparue la zone 00.

 

La zone 00 se trouve à l’intérieur des habitants du lieu, le jardin intime qu’on a tous au fond de soi. Quel est le lien avec le zonage énergétique en permaculture et l’échec des projets collectifs ? Ceci : c’est dans les jardins intérieurs que la plupart du gaspillage d’énergie et l’ensemble des problèmes humains et environnementaux ont lieu.

 

Il m’a fallu plus de dix ans de pratique de la permaculture pour réaliser et accepter que je perdais une énergie et un temps précieux à déplacer des objets de façon futile et compulsive, tout en cherchant l’efficacité maximale. Comment créer l’harmonie, l’équilibre et l’abondance quand, à l’intérieur, on est plein de dysharmonie et de pénurie programmée par des pensées dualistes qui établissent une cloison entre soi et son environnement ?

 

Voici quelques exemples d’herbes folles qui poussaient dans ma zone 00, avec lesquelles j’escomptais créer un monde d’harmonie.

 - Je n’avais pas d’argent et ne souhaitais pas en gagner, ne voulant pas participer au capitalisme, mais vivre du troc. J’avais peur d’être traité de capitaliste, comme je le faisais avec les autres.

 - J’étais plein de colère face à ce monde qui ne m’allait pas et que je voulais détruire. L’harmonie viendrait ensuite. « Toute seule, comme ça », me disais-je.

 - J’étais « écologiste anarcho-décroissant de gauche » et émettais des jugements pour me positionner face aux autres.

 - J’étais dans l’urgence, car « le monde meurt, les glaces fondent », ce qui m’aidait à justifier ma colère et mes jugements acerbes.

 - J’étais désorganisé. Mes pensées étaient brouillonnes et mes actes aussi.

 

C’est avec ça que j’ai voulu créer un jardin d’Eden dans le Tarn, que j’ai déplacé des tonnes de matériaux de récupération divers pour restaurer une maison, et planté des centaines d’arbres fruitiers. J’ai couru partout dans une urgence et un débordement sans fin ni limite tout en appliquant les principes de zonage pour ne pas perdre mon temps et mon énergie bêtement.

 

Toute cette énergie et cet argent dépensés pour, au final, quelques mois plus tard, me séparer de ma compagne, revendre le terrain, laisser les arbres fruitiers mourir faute d’arrosage et remettre à la déchèterie tous les matériaux durement récupérés. Et pleurnicher sur mon sort en croyant ce monde injuste.

 

Puis, je me suis enfin posé les questions cruciales : « Il se passe quoi dans mon jardin intérieur ? De quoi ai-je besoin ? Qu’est ce qui me ferait sourire en me levant le matin et redonnerait du sens à ma vie ? »

 

Pendant les deux années qu’ont duré le projet du Jardin d’Eden, j’ai dépensé 30 000 euros en matériel, mais n’ai investi que 300 euros et quatre jours dans la zone 00, avec des stages de communication non-violente et de guérison des blessures intérieures. Ils ont pourtant changé mon attitude et ma vision du monde, m’ont aidé à comprendre la situation que je vivais et à la transformer en action constructive.

 

Depuis, j’ai suivi de nombreuses formations et thérapies. J’ai appris à investir mon temps et mon énergie dans l’observation de ce qui se passe en moi avant de vouloir changer le monde extérieur. Ce cheminement m’a amené à écrire Synergie dans les rapports humains, sorte de caisse à outils pour créer l’harmonie en soi et ensemble.

 

Design de la zone 00

 

A présent, mon approche du design contient des questionnaires précis sur les racines profondes des projets en permaculture des personnes qui s’adressent à l’association La forêt nourricière2. Le design de la zone 00 est l’art d’atteindre l’équilibre entre ses besoins et ceux de l’extérieur.

 

Pour cela, il faut comprendre les différentes parties de cette zone :

 - le fonctionnement du cerveau humain, des pensées, des émotions, des sentiments, et les cercles vicieux et vertueux qu’ils impliquent ;

 - les besoins fondamentaux et les différentes manières de les combler ;

 - la capacité à chercher et trouver l’équilibre entre donner et recevoir : ne plus envahir ni être envahi ;

 - la conscience et le contrôle de sa façon de communiquer : savoir dire et entendre ;

 - la capacité d’organisation et l’efficacité dans ce qu’on fait.

 

Franck Nathié

Article écrit pour La Revue Durable et paru dans le numéro 50 (novembre-décembre 2013)

   

À lire aussi sur notre site : Permaculture et Rapports humains, se changer pour changer le monde

Pour connaitre  les dates des stages Synergie dans les Rapports Humains, (4 modules, de l’individu au groupe), rendez-vous sur le calendrier !

 

Vous pouvez télécharger cet article : LE DESIGN ET LA ZONE 00 par Franck NATHIE

Copyright © 2017 Association La Forêt Nourricière, Franck Nathié - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public